Outils personnels

Appel au don d'organes

Un sujet tabou ?

Que faut-il faire ?

Quel est le cadre juridique ?

La loi belge prévoit que les organes et tissus destinés à la transplantation peuvent être donnés par toute personne décédée, sauf s’il est établi que la personne décédée s’y opposait ou en cas de refus des proches. La loi se fonde donc sur le principe de solidarité et sur la présomption de consentement. Elle prévoit également le respect de l’anonymat entre donneur et receveur ainsi que la gratuité du don.

Toute personne qui souhaite faire acter qu’elle se déclare expressément donneur ou, au contraire, qu’elle s’oppose à tout prélèvement d’organes et de tissus, doit se rendre à l’administration communale. Important : à tout moment, la personne peut révoquer son consentement ou son opposition.

Comment faire ?

En vous rendant auprès de votre administration communale (service de la population) ou en téléchargeant le document « déclaration de volonté »   - Dépliant  -

 

Le service de la population encodera cette déclaration dans le Registre National.

« Entre la vie et la mort, il n’y a qu’un geste : le don d’organes.  C’est un relais pour la vie.  D’un côté une vie qui s’en va, de l’autre plusieurs vies sauvées. » 

Claudine et Thierry, parents de Laurent Kremer

 

Actions sur le document