Outils personnels

Fête des Fleurs : rendez-vous ce 19 mai !

Cette année, la Fête des Fleurs a 30 ans ! Trente ans de spectacles de rue, de rencontres, de participation citoyenne via les associations, les stands… Des souvenirs multiples et variés pour chacun d’entre nous. Et comme Mai 68 fête aussi ses 50 ans, tout naturellement, la Fête des Fleurs tournera autour de ce thème. Un retour aux sources, vers l’engagement citoyen, le débat sans oublier les spectacles pour petits et grands. Rendez-vous le 19 mai autour de la maison communale !

La Fête des fleurs, festival des arts de la rue, est aussi, depuis sa création, axée sur la participation des associations, artistes et habitants de Watermael-Boitsfort. L’édition 2018 a voulu remettre cette collaboration en avant. Un travail qui a commencé depuis plusieurs mois. En effet, Virginie Cordier, directrice du centre culturel La Vénerie, s’est notamment donné pour mission de sortir hors des murs de l’Espace Delvaux et des Écuries, de partir à la rencontre des habitants et de leurs diversités et d’encourager le vivre ensemble via des projets participatifs. La Fête des Fleurs est donc le lieu idéal pour réunir tous les publics et les associations membres de la Vénerie.

« Choisir Mai 68 comme thème s’explique par différentes raisons », précise Virgine Cordier. « Premièrement, nous en fêtons les 50 ans. Ensuite, nous sommes dans une époque où l’engagement citoyen est à nouveau très présent. Par exemple, autour du thème des réfugiés, il y a une vague de mobilisation citoyenne sans précédent. On se réapproprie l’espace public, on s’ouvre au débat, on a envie de faire autrement… Tout cela est bien dans l’esprit de 68. Enfin, à la Vénerie, nous travaillons depuis plusieurs mois avec les associations qui ont une réelle envie, une vraie demande de participation à la Fête des Fleurs. Leur motivation est au maximum. »

Tout naturellement donc, la présence des associations de Watermael-Boitsfort sera plus marquée que les années précédentes. Leur désir était de s’investir de manière active.  « Ainsi, au programme, on aura, au sein même du village des associations, une scène de spectacles où se dérouleront des interventions et où seront proposés des contes, des concerts, des ateliers participatifs… L’envie est ici de faire partager les idées, les savoirs de manière plus ludique », poursuit Virginie Cordier. « Un coordinateur bénévole, Medhi Bedouin, est notre relais avec les associations. Dès qu’il les a contactées, l’engouement fut au rendez-vous. Une soixantaine seront présentes. »

Les spectacles de rue

Bien sûr, les spectacles de rue raviront comme toujours petits et grands, les amateurs d’intimité comme les fans d’acrobatie et de hauteur… Une trentaine sont au programme, dès 13h30. Le périmètre de la fête (Écuries, place A. Gilson, place L. Wiener, place A. Payfa, allée J. Wiener) a été divisé pour l’occasion en différents lieux de spectacles suivant les genres. Par exemple, sur la pelouse, allée Jacques Wiener, seront présentés des spectacles plus intimes, qui visent le sensoriel et dont la performance sera de courte durée.

Dans les Écuries de la Maison Haute, un espace famille sera dédié aux plus petits, de quelques mois à trois ans où sera donné un spectacle « rodé » à la crèche Gilson (Pop and Vox). Rue du Ministre, il y aura aussi un parcours de psychomotricité proposé par l’espace Les Bégonias. Un endroit où on peut se poser, s’arrêter. Les enfants pourront y participer à la construction d’un mandala géant en matière organique et à la fabrication d’un cerf-volant.

Les spectacles de plus grande envergure se donneront sur l’esplanade, place A. Payfa-Fosséprez : acrobatie, voltige, musique.

L’espace derrière la maison communale (cour des Écuries) accueillera des spectacles humoristiques, des clowns. On y retrouvera The Primitives qui a ouvert la saison de la Vénerie .

« Par rapport aux dernières éditions, il y aura aussi plus de spectacle déambulatoires », poursuit Virginie Cordier. « La participation du public sera vivement recherchée. Je pense notamment à Giulia Palermo qui va se promener avec sa marionnette Janine et rencontrer le public. Ou encore aux Struzzi, autruches géantes du Teatro Pavana qui apporteront de la féerie et au spectacle Aide-moi qui interpelle le passant… »

Les Ateliers de la Vénerie (CEC) proposeront, devant la Maison Haute, la création d’une œuvre en direct sur le thème de Mai 68 : écrire des slogans, porter une parole. Un hommage sera rendu à l’événement de mars, Ville des Mots, via la réalisation d’une fresque pérenne qui fera partie du parcours poétique orchestré par Mélanie Godin et l’Arbre de Diane et qui sera prochainement mis en place dans la commune. Cette fresque – surprise – sera dévoilée le jour de la Fête des Fleurs. De son côté, ma Maison des Jeunes créera une œuvre autour de leur local.

Quelques moments forts

Au programme de cette trentième Fête des Fleurs, on retiendra aussi quelques points forts. L’ouverture de la Fête, bien sûr, avec des parades qui partiront de différents quartiers dès midi dont une à vélo via le Gracq, groupe de cyclistes quotidiens. « Si quelqu’un, une association ou autre, veut nous rejoindre, il est le bienvenu... De leur côté, les biblio&ludothécaires, en collaboration avec l’académie de musique, proposeront une ouverture, avant même les discours, où seront présents près de 250 enfants ! Ce sera un moment très fort.

Sans oublier, le moment de clôture qui fera danser le public autour du kiosque...

L’accent sur le développement durable

« L’accent sera aussi mis cette année sur le développement durable.  Nous avons la chance d’accueillir en stage une éco-conseillère, Valérie Duart, qui nous aide à aller plus loin dans la réflexion : quel est l’impact d’un tel événement sur notre environnement ? Chaque geste compte. Différentes nouveautés seront donc mises en place le 19 mai et concerneront tous les acteurs présents, tant les bénévoles, les spectateurs, les acteurs que les traiteurs avec une sensibilisation à l’emploi de matériaux réutilisables, à la consommation de produits locaux, bio… C’est un vrai pas en avant ».

Un bus ramassage tout en musique

Autre nouveauté 2018 : rendre la fête accessible à tous. Un système de bus-navette sera mis en place pour que tous puissent y accéder. Les arrêts prévus sont Archiducs, Dries, Trois Tilleuls, Coin du Balai et Wiener. L’objectif  est  de  proposer  une  mobilité  aisée  pour  les  personnes  âgées,  les familles, personnes isolées et/ou précarisées, sans oublier les habitants qui quittent plus difficilement leur quartier. Et, pour que le parcours soit déjà festif, la fanfare du Coin du Balai sera présente dans ce bus !

Un vrai travail d’équipe

On l’aura compris, la Fête des Fleurs mobilise un grand nombre de participants, tant du côté de l’équipe de la Vénerie au complet, que dans les associations ou via des bénévoles. « Pour nous, la Fête des fleurs, ce n’est pas juste une après-midi de spectacles », explique Virginie Cordier. Depuis la rentrée de septembre, nous y travaillons et y trouvons un sens car nous re-créons des liens qui s’étaient parfois perdus. Cette Fête des Fleurs, trentième édition, est une véritable co-construction avec divers acteurs de terrain, avec un vrai travail en amont. C’est le travail de toute l’équipe de la Vénerie, portée par une nouvelle dynamique. La commune de Watermael-Boitsfort est un joli patchwork, il faut atteindre tous les publics.

Pour le centre culturel, c’est aussi un retour aux sources : « On retrouve l’idée de base des centres culturels locaux, nés après ’68 qui était d’être à l’écoute, d’accueillir, de déceler les enjeux et les thématiques du temps présent… être en lien et attentif avec ce qui fait sens pour les habitants… 

J’ai aussi la chance de pouvoir compter sur une équipe technique solide. De plus, d’autres ont participé à la première Fête des fleurs et vivront leur dernière fête en tant qu’employés du centre culturel (hommage à Michel Gelinne et Manu Dias). Ils nous font part de leurs expériences et nous donnent les clés pour réussir. La dynamique de toute l’équipe est formidable aussi. Et nous comptons, comme chaque année, sur les bénévoles (appel pour le bar, l’accueil, la mobilité, la distribution de programmes…)

Le programme complet de la Fête des Fleurs est disponible à la Vénerie (rue Gratès, 3), T. 02.663.85.50  - www.lavenerie.be et page Facebook. Si vous désirez mettre la main à la pâte et devenir bénévoles le 19 mai : benevoles@lavenerie.be.

 

Actions sur le document